Abat l’oiseau

Réglement de l’Abat l’oiseau

 L’Abat l’Oiseau a pour objet la désignation du Roy de la Compagnie pour l’année. Est Roy celui ou celle qui abat l’oiseau, de la manière et dans les formes indiquées ci-après.

 1) Période, date, horaire, reconduction

• Le tir a lieu dans le courant des mois de mars, avril ou mai. Le Jour est fixé au cours de l’assemblée générale, en accord avec le Roy ainsi que les 2ème et 3ème jour de tir si l’oiseau n’est pas abattu.

• Le Roy invite les membres de la Compagnie à participer à l’Abat l’Oiseau par courrier au moins un mois avant la date choisie.

• Tous les tirs s’effectuent dans les mêmes conditions et les mêmes règles.

 

2) Tenue, Arc

• Les archers doivent revêtir la tenue de la Compagnie, ainsi qu’un couvre-chef. Les officiers et chevaliers doivent revêtir leurs insignes.

• Le tir s’effectue sans viseur le matin.

• Les archers doivent tirer le même type d’arc durant toute la journée.

 

3) Oiseaux, Cartes

• Les Oiseaux sont de petites statues de bois fixées au centre des cartes. La taille de la partie faisant face au tireur doit faire 26 mm de large et 52 mm de haut (+ ou – 1 mm). Ils doivent être réalisés dans un bois relativement tendre (peuplier, bouleau, balsa…). Un trou à l’arrière permet la fixation sur un fût bois.

• Le Roy et le Roitelet fournissent chacun, les deux Oiseaux décorés et les cartes datées et titrées, dont au moins une décorée, qui restera la propriété de la Compagnie.

 

4) Joyau du Roy

• Le conseil d’administration en accord avec le Roy définissent le Joyau du Roy. Les archers qui se joignent à l’Abat l’Oiseau misent, ce jour là, une somme définie par le conseil d’administration pour participer au frais du Joyau, qui sera remis au nouveau Roy.

 

5) Ordre de tir et conditions de tir

• Les membres de la Compagnie tirent en respectant l’ordre de rang. Nul ne peut tirer hors de son tour, sous peine de nullité du coup.

• L’ordre de rang des membres de la Compagnie est ainsi fixé :

– le ou les Empereurs par ordre d’ancienneté

– le Roy

– le ou les Connétables par ordre d’ancienneté

– le ou les Capitaines honoraires par ordre d’ancienneté

– le Capitaine

– le Lieutenant

– le Porte-drapeau

– le Secrétaire

– le Trésorier

– le Censeur

– le Secrétaire-adjoint

– le Trésorier-adjoint

– les Chevaliers par ordre d’ancienneté

– les Aspirants et Archers par tirage au sort

• Le dernier archer fermant le peloton doit, de la butte, crier « Couvrez ».

• Tout archer quittant le pas de tir prématurément, sans raison valable et sans prévenir le responsable met fin à sa participation à ce tir du Roy.

 

6) Le salut des Buttes

• Après avoir installé les cartes et les Oiseaux, à l’heure prévue se forme la colonne dans l’allée du Roy, coté butte Maitresse, dans l’ordre de rang, porte-drapeau en tête. La colonne s’avance vers la butte d’Attaque pour saluer la carte, en baissant le drapeau et en enlevant son couvre-chef pour les autres. Puis, se reforme la colonne coté butte d’Attaque pour saluer la carte de la butte Maitresse.

 

7) Abattre

• Pour que l’Abat soit valable, il faut que l’Oiseau ait été frappé à un endroit qui lui aurait été fatale s’il avait été vivant et qu’il ait été touché par la pointe/enféron de la flèche, ce qui se constate par la marque que laisse le coup.

 

8) Remise de l’écharpe au Roy

• Lorsque l’Oiseau est abattu, celui qui a fait le coup reste sur le pas de tir, ainsi que ses successeurs dans l’ordre de tir, tandis que les Chevaliers présents vont relever l’Oiseau et constater si l’abat est valable. Dans le cas d’une décision négative, l’Oiseau est remis et le tir continue. Dans le cas d’une décision positive, l’Oiseau est apporté à celui qui l’a abattu par le Capitaine ou par l’officier de plus haut grade, à la tête de la Compagnie, qui s’avance avec le drapeau, par l’allée centrale du jeu, qu’on appelle pour cette raison allée du Roy. Le Capitaine donne l’accolade au vainqueur, le proclame Roy, lui passe au cou l’écharpe insigne de sa dignité et lui remet immédiatement le joyau du Roy.

 

9) L’Empereur

• Est Empereur l’archer qui abat l’Oiseau trois années de suite dans la même Compagnie. C’est un titre qu’il conserve tant qu’il demeure dans cette Compagnie. S’il la quitte, il perd ses honneurs et prérogatives, sans pouvoir les reprendre, même s’il venait à y revenir.

• Cette dignité donne à l’archer qui l’a acquise le pas partout et sur tous.

• L’Empereur peut prendre part à l’Abat l’Oiseau et devenir, le cas échéant, à la fois Empereur et Roy. Il peut aussi être nommé Capitaine. Dans le cas où une Compagnie aurait plusieurs Empereurs, ils prendraient rang par ordre d’ancienneté.

 

10) Le Salut des buttes, la signature de la carte et la clôture

• Un tir aller-retour est organisé sur les cartes décorées en guise de salut des buttes.

• Les archers qui ont participé au tir signent les deux cartes. La carte de l’Oiseau abattu est remise au nouveau Roy.

• Si le temps restant le permet, une partie de jardin est organisée entre l’équipe du Roy et celle du Capitaine.

 

11) Le Prix du Roy

• En échange du prix qu’il a reçu de la Compagnie, il est d’usage que le Roy offre à son tour à ses camarades un prix dont les conditions seront indiquées par lui.

 

12) Le Roitelet

• Le tir du Roitelet est réservé aux jeunes archers (cadets maximum).

• Les conditions de tir restent les mêmes que celles définies pour l’abat l’Oiseau (voir paragraphe 3), à l’exception de la distance de tir (30m) et sans remise de Joyau.

 

13) Conditions d’application

• Le présent document a été élaboré par le Conseil des Chevaliers pour application au cours du tir du Roy 2010 sauf ce qui concerne le Joyau. ( phrase supprimée lors du tir 2011 )

• Ce règlement est modifiable par le conseil des Chevaliers et toute proposition de modifications sera étudiée.

• Le présent document complète le paragraphe 15 du règlement intérieur.

 

 

Voté à Montmorency par le Conseil des Chevaliers le 26 avril 2010